Collecte et tri des déchets alimentaires – Expérimentation

Une première sur le territoire de la CASGBS : 5 communes volontaires de l’Agglo expérimentent le tri et la collecte des déchets alimentaires auprès de leurs habitants !

Dans les prochaines semaines, la collecte des déchets alimentaires sera expérimentée dans 5 « quartiers test » à Houilles, Le Pecq, Le Port-Marly, Saint Germain-en-Laye et Croissy-sur-Seine qui se sont portées volontaires. Cette expérience prévue pour une durée d’au moins 1 an, concerne 17 800 habitants soit environ 5 % de la population totale de la communauté d’agglomération.

Dans le cadre de la loi AGEC, tous les ménages doivent disposer d’une solution de tri à la source de leurs déchets alimentaires ( appelés aussi biodéchets) à partir du 1er janvier 2024 en vue de leur valorisation organique ou énergétique.

Déployer le tri à la source et la collecte des déchets alimentaires par des moyens innovants

La Communauté d’agglomération Saint Germain Boucles de Seine et 5 villes volontaires, pour anticiper au mieux cette nouvelle règlementation, lancent une expérimentation de tri et de collecte séparée des déchets alimentaires dans des quartiers sélectionnés pour leur représentativité au cœur de 5 communes de son territoire.

Notre objectif est d’éprouver des solutions innovantes et écologiques pour la collecte des déchets alimentaires. Celles-ci permettront de préfigurer les solutions à mettre en œuvre ensuite à l’échelle du territoire.

Pierre FOND, Président de la CASGBS

Une inscription rapide et un kit de lancement pratique et gratuit pour l’habitant

Concrètement, les habitants des quartiers concernés pourront s’inscrire gratuitement sur la plateforme Upcycle. Ils recevront lors des sessions de sensibilisation en porte-à-porte un guide de tri ainsi qu’un kit de tri déchets alimentaires composé d’un bio-seau* de 10 litres ajouré** et de sacs krafts. Le bio-seau dans lequel on place le sac kraft, se pose aisément sur le plan de travail ou se glisse sous l’évier. Ensuite, au moment de préparer et/ou de débarrasser le repas, chaque personne du foyer peut y jeter tous les restes de préparation, déchets d’assiettes, y compris restes avec viande ou poissons, agrumes, coquilles d’œufs etc. Seuls les soupes et les plats très liquides ne sont pas recommandés sous peine de percer le sac.

* Bio-seau et sacs krafts sont fournis gracieusement par la CASGBS.
** Il est recommandé d’utiliser un bio-seau “ajouré” : les “trous” permettent ainsi une meilleure circulation de l’air. Les déchets ainsi aérés vont sécher, ce qui réduit sensiblement les risques d’odeurs désagréables.

Des bornes spéciales pour déposer les déchets alimentaires en bas de chez soi

Une fois le sac plein, il suffit d’aller le déposer dans l’une des bornes spéciales implantées à proximité, dans le quartier. Suite à leur inscription, les foyers ont reçu un code qui leur permet d’ouvrir le couvercle de la borne. Ils peuvent alors déposer leur sac plein et en reprendre un nouveau si nécessaire.
Près de 40 points d’apports volontaires – plus communément appelés “bornes” – vont progressivement être déployés sur le territoire dans le cadre de cette expérimentation. Ils sont conçus et fabriqués en France par Upcycle, entreprise française spécialisée dans la création de solutions professionnelles de recyclage des déchets alimentaires.

Accompagner et informer les habitants concernés

Pour accompagner le tri de ce nouveau flux, les habitants concernés seront informés et accompagnés tout le long de l’expérimentation.
Ainsi, des opérations de porte-à-porte sont prévues pour distribuer le kit de collecte (bio-seau, sacs kraft et guide du tri). Il est également prévu que des animateurs de sensibilisation soient présents les premières semaines sur les marchés pour répondre à toutes les questions.

Et ensuite ?

Une fois collectés, les déchets alimentaires seront acheminés vers un centre de traitement spécialisé situé à proximité et seront traités via un procédé de méthanisation (pour Houilles et Saint-Germain-en-Laye) qui produira du gaz concourant à la production locale d’énergie renouvelable ou via un procédé de compostage électromécanique innovant (pour Croissy-sur-Seine, Le Pecq et le Port-Marly). Cette technologie transforme les déchets alimentaires en compost en 15 jours. La machine, fabriquée en France, est mise en œuvre par Upcycle, en partenariat avec Triethic, structure locale d’insertion. Outre la création d’emplois d’insertion cette solution permet de transformer les déchets en un compost de qualité, et est la plus sobre en termes d’empreinte carbone.

C’est Sepur qui accompagne la CASGBS pour opérer en centre-ville et dans le quartier de la gare. L’entreprise pionnière des solutions de valorisation des biodéchets prend également en charge la valorisation des déchets alimentaires collectés par micro-méthanisation, un procédé innovant qui, par de petites unités implantées au plus près des gisements de biodéchets permet notamment de réduire les kilomètres parcourus entre le lieu de collecte et le lieu de traitement. Ce procédé permet également de maximiser les nouvelles ressources produites : compost et électricité. Sepur dessert chaque année une dizaine de millions d’habitants, de la collecte des déchets à leur valorisation, en travaillant aussi à l’amélioration de leur cadre de vie, par des services de propreté urbaine.

Flyer quartier du CENTRE-VILLE

Flyer quartier de la GARE

Consulter l’actualité

Adresses des premières bornes :
1 – Parking Gambetta – 12 rue Gambetta
2 – Face du 2 rue Maréchal Gallieni
3 – 95 rue Hoche
4 – 1 rue Blaise Pascal
5 – 7 rue Jean Mermoz
6 – 17 rue Camille Pelletan
7 – 27 rue Robespierre
8 – 120 place André Malraux
9 – 12 rue du 4 septembre

 

 

 

C’est le Groupe Nicollin qui est missionné par l’Agglo pour accompagner les habitants du quartier du Bel-Air choisi pour cette expérimentation. Ils seront informés tout au long de l’expérimentation par voie d’affichage chez les commerçants, dans les établissements publics et par boîtage de dépliants.
Une sensibilisation a eu lieu en porte-à-porte auprès des habitants du quartier dès fin novembre afin de distribuer le kit déchets alimentaires (bio-seau, sacs, consignes de tri). Une permanence sera également tenue au marché des Rotondes les vendredis 2, 9 et 16 décembre ainsi que chaque vendredi de janvier 2023 pour répondre aux questions des habitants, les inscrire et distribuer des kits.
Dûment équipés, les habitants pourront alors déposer leurs déchets alimentaires dans les 11 bornes d’apport volontaire installées dans le quartier.

Ce sont Upcycle et Triethic, entreprises locales d’insertion, qui sont en charge de la mise en œuvre de la collecte et du compostage des déchets alimentaires déposés dans les bornes par les habitants du Pecq (quartier de l’Ermitage).

Les habitants seront accompagnés dans le tri à domicile et le dépôt de leurs déchets alimentaires grâce à une campagne de mobilisation orchestrée par Upcycle. Des animateurs viendront à leur rencontre en porte-à-porte. Des permanences hebdomadaires seront organisées dans des espaces dédiés, et/ ou sur les marchés afin de faciliter les inscriptions et distribuer les kit déchets alimentaires (bio-seau, sacs, consignes de tri). Il est également prévu d’associer les moyens habituels d’information : affichage, information sur le site internet de l’Agglo et les réseaux sociaux… Rapidement des animations et des ateliers seront proposés aux familles afin de les accompagner au mieux dans ce nouveau geste de tri.

 

Ce sont Upcycle et Triéthic, entreprises locales d’insertion, qui sont en charge de la mise en œuvre de la collecte et du compostage des déchets alimentaires déposés dans les bornes par les habitants du Port-Marly (au pied de résidence des Lionceaux).

Les habitants seront accompagnés dans le tri à domicile et le dépôt de leurs déchets alimentaires grâce à une campagne de mobilisation orchestrée par Upcycle. Des animateurs viendront à leur rencontre en porte-à-porte.  Des permanences hebdomadaires seront organisées dans des espaces dédiés, et/ ou sur les marchés afin de faciliter les inscriptions et distribuer les kit déchets alimentaires (bio-seau, sacs, consignes de tri). Il est également prévu d’associer les moyens habituels d’information : affichage, information sur le site internet de l’Agglo et les réseaux sociaux… Rapidement des animations et des ateliers seront proposés aux familles afin de les accompagner au mieux dans ce nouveau geste de tri.

Ce sont Upcycle et Triethic, entreprises locales d’insertion, qui sont en charge de la mise en œuvre de la collecte et du compostage des déchets alimentaires déposés dans les bornes par les habitants de Croissy-sur-Seine (tout le centre-ville).

Les habitants seront accompagnés dans le tri à domicile et le dépôt de leurs déchets alimentaires grâce à une campagne de mobilisation orchestrée par Upcycle. Des animateurs viendront à leur rencontre en porte-à-porte. Des permanences hebdomadaires seront organisées dans des espaces dédiés, et/ ou sur les marchés afin de faciliter les inscriptions et distribuer les kit déchets alimentaires (bio-seau, sacs, consignes de tri). Il est également prévu d’associer les moyens habituels d’information : affichage, information sur le site internet de l’Agglo et les réseaux sociaux… Rapidement des animations et des ateliers seront proposés aux familles afin de les accompagner au mieux dans ce nouveau geste de tri.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×