Pour limiter les achats de produits chimiques et les corvées pour l'entretien du jardin .

Limiter les achats et les corvées pour l'entretien du jardin

Limiter les arrosages

Le paillage permet d'absorber l'eau et de maintenir l'humidité du sol. C'est une bonne méthode pour réduire les apports en eau ! En effet, sur un sol nu, l’évaporation de l’eau est trois fois plus importante que sur un sol couvert. Grace au paillis, l’eau tombée au sol est conservée et profite pleinement à la croissance des plantes.

Éviter le désherbage

outils jardin

Le paillage empêche la lumière d'atteindre la surface du sol ce qui ne permet pas aux « mauvaises herbes » de germer et de se développer. Une heure passée à pailler = huit heures à désherber, bêcher, sarcler, biner, arroser…

Utiliser les végétaux du jardin comme ressources, en recyclant les végétaux du jardin en paillis (feuilles, tontes, brindilles, broyat de bois, déchets du potager…). Cette technique limite l’achat d’engrais et de paillis ainsi que les transports à la déchetterie.

Les bénéfices pour le sol du jardin

Protéger la terre du tassement et de l’érosion

Le paillis forme une protection contre le tassement superficiel  de la terre  notamment  sous l'action de la pluie. Vous évitez donc la formation d'une croûte imperméable de surface qui empêcherait l'eau de s'infiltrer et la respiration du sol. Favoriser l’activité biologique du sol et le développement des insectes utiles au jardinier

Limiter les écarts thermiques

L'été / l'hiver & le jour / la nuit, le sol reste humide longtemps et est bien aéré, c’est pourquoi, les micro-organismes du sol, les vers de terre et autres insectes (carabes, staphylins, mille-pattes, araignées, coccinelles….) s’y développent facilement. En effet, ce sont eux qui rendront les éléments nutritifs disponibles aux plantations par leur travail de digestion.

Améliorer la structure du sol, la croissance et la santé des végétaux

En utilisant un paillage de déchets de jardin (feuilles mortes, brindilles, et herbes sèches… qui finira par se décomposer en humus, vous enrichissez  le complexe argilo-humique du sol et en augmentez la fertilité. Vous créez de bonnes conditions de croissance pour les plantes qui de ce fait, sont plus résistantes aux maladies, ravageurs et aléas climatiques.