Cartes du bruit

Dans le cadre de la mise en œuvre de la directive européenne 2002/49/CE, Bruitparif centralise les cartes stratégiques de bruit (CSB) disponibles au sein de la région Île-de-France.

La plateforme http://carto.bruitparif.fr développée par Bruitparif permet aux autorités compétentes en matière de lutte contre les nuisances sonores de disposer de toutes les informations et documents pour répondre à leurs exigences réglementaires.

Il s’agit également d’un outil de référence en matière d’information du public. Cartes de bruit par source (routes, voies ferrées, trafic aérien) ou en cumul, accès aux statistiques d'exposition pour les différents échelons territoriaux, téléchargement des cartes, module de localisation par saisie d'adresse... les fonctionnalités de la plateforme de consultation cartographique sont nombreuses. Par un simple clic sur un territoire, l’ensemble des plans de prévention du bruit dans l’environnement adoptés par les autorités compétentes sont rendus accessibles.

C'est un moyen pour le citoyen d’accéder aux données de bruit au plus près de chez lui.

Cartes du bruit sur le territoire de la CASGBS : ici

Chaque carte stratégique comporte :

  • Des documents graphiques au 1/10 000ème représentant :

             - Le Lden qui est le niveau de bruit moyen annuel perçu sur 24 heures et qui tient compte de la sensibilité plus forte des individus au bruit sur les périodes de soirée et de nuit ;

             - L’indice acoustique nocturne Ln qui est un niveau de bruit moyen annuel sur la période comprise entre 22h et 6h.


Les cartes de bruit représentent les valeurs de ces indicateurs sous la forme d’échelle de couleurs par tranche de 5 dB(A) pour les différentes sources de bruit.


Des cartes de dépassement de seuil sont également produites. Elles permettent de représenter les zones susceptibles de contenir des bâtiments dont les façades sont exposées à un niveau sonore moyen excédant les valeurs limites réglementaires définies par la France.

  • Des tableaux statistiques qui donnent le nombre de personnes et d’établissements sensibles (santé, enseignement) exposés au bruit.
  • Un "résumé non technique" qui présente succinctement les outils, méthodes et données utilisés et qui fournit une synthèse des résultats.