L'Agglo soutient ses entreprises pour la relance économique

Dans le contexte de nouvelles restrictions des mesures sanitaires, la CASGBS reste mobilisée aux côtés de ses partenaires - État, Région, GEBS - pour informer, soutenir et accompagner les acteurs économiques du territoire dans leurs démarches notamment sur 3 dispositifs :
- Le Fonds de résilience
- Le Plan de relance
- Les aides VTE – Volontariat Territorial en Entreprise

Vos interlocuteurs

Vos contacts au sein de la direction du Développement Économique et du Tourisme de la Communauté d'agglomération:

Cellule locale d’information et de soutien aux entreprises de la CASGBS :
Vincent LANGLET au 06 14 19 01 75 ou par langlet.vincent(at)casgbs.fr
Carina CHARLY au 07 72 26 96 76 ou charly.carina(at)casgbs.fr

 

Le fonds de résilience pour les TPE et PME

 

 

vignette-fond-resilienceAux côtés de la Région et de ses partenaires, la CASGBS s’engage dans le financement du fonds de résilience pour aider les plus petites structures de son territoire.
Dans le cadre de son plan de relance de l’activité économique francilienne, le Conseil régional d’Ile-de-France a lancé le « Fonds Résilience Ile-de-France et Collectivités » pour relancer l’activité des TPE/PME dans les 6 prochains mois et financer le coût des adaptations indispensables à la reprise de l’activité.  pour relancer l’activité des TPE/PME dans les 6 prochains mois et financer le coût des adaptations indispensables à la reprise de l’activité.

Pour qui ?

Le Fonds résilience vient en complément des dispositifs existants : le Prêt Garantie État (PGE) et le Prêt Rebond pour les entreprises de 0 à 20 salariés (sans limitation pour les entreprises de l’Économie Sociale et Solidaire - ESS) quel que soit leur secteur d’activité qui n’ont pas ou plus accès au financement bancaire et sont non éligibles aux autre dispositifs (jeunes entreprises, secteur de l’économie sociale et solidaire …)

Télécharger la brochure

Comment ?

> Les demandes peuvent être déposées jusqu’au 15/12/2020.
> Une procédure 100 % dématérialisée via une plateforme de dépôt unique permettant des demandes en ligne rapides et simplifiées :

Faire sa demande en ligne

Quel type d’aide ?

Une avance remboursable de 3 000 € à 100 000 €, sans garantie, à taux zéro, avec un différé de remboursement maximal de 2 ans et une durée maximale de remboursement de 6 ans.

>    Plafond de 10 000 € pour les structures sans salarié, remboursable sur 4 ans maximum, dont 18 mois de différé maximal,
>    Plafond de 50 000 € pour les structures de un à dix salariés au plus, en équivalent temps plein, remboursable sur 5 ans maximum dont 24 mois de différé maximal,
>    De manière dérogatoire, et sur décision d’un comité de sélection régional, jusqu’à 100 000 € pour une structure de plus de 10 salariés en équivalent temps plein, remboursable sur 6 ans maximum dont 24 mois de différé maximal.
Le remboursement par les entreprises s’effectuera sur une base mensuelle ou trimestrielle.

 

Pour les entreprises porteuses d’un projet industriel : le Plan de relance

 

 

 

vignette-plan-de-relance« Soutien à l’investissement Industriel dans les Territoires » : un dispositif de l’État via Territoires d’industrie / BPI France en partenariat avec le Conseil régional.

La crise sanitaire a profondément affecté notre tissu industriel en portant un coup d’arrêt brutal à l’investissement de nombreuses entreprises, dans des territoires déjà souvent exposés à de profondes mutations. Face à l’urgence, la réponse réside dans une accélération des investissements et une action rapide au plus près des territoires. Cela passe par une démarche ambitieuse et coconstruite entre l’État et les Régions, animée à travers le programme Territoires d’Industrie.

Quel type d’aide ?

En 2020, 150 M € de subventions mobilisables au plan national à partir de septembre 2020, consommée au fil de l’eau jusqu’à épuisement des fonds. Le plafond d’aide maximum est fixé à 800 000 €.

Pour qui ?

Le dispositif vise à soutenir des investissements à dimension industrielle, susceptibles de démarrer rapidement et ayant des retombées socio-économiques fortes pour le territoire : il peut s’agir par exemple de création de sites industriels, d’extension, de modernisation d’outils productifs, de plateaux techniques de formation professionnelle ou encore de plateformes de services aux industriels…
Le projet doit présenter une assiette minimale de dépenses de 400 000 €.

Sous quelle forme ?

Les montants des aides seront définis au cas par cas en fonction des projets. Le plafond d’aide maximum est fixé à 800 000 €.

Dans quel délai ?

La sélection se fera selon un processus simplifié, dans une logique de proximité, lors de Revues régionales d’accélération État - Région. Elle s’appuiera sur une instruction financière et des diligences liées à la connaissance client, réalisée par Bpifrance.
En 3 étapes :
1)   Pré-sélection des projets matures par les préfectures et les conseils régionaux
2)   Instruction des dossiers de demande de financement par Bpifrance
3)   Décision des aides lors des revues d’accélération régionales des projets co-pilotées par les préfectures et les conseils régionaux
Sous quelles modalités ?

Dépôt des dossiers en ligne sur le site : http://relance.projets-territoriaux.bpifrance.fr

 

Recruter des talents dans les territoires d’industrie : le VTE

 

 


vignette-aide-VTELe Volontariat Territorial en Entreprise est un dispositif national mis en place par Bpifrance au nom de l’État.
Il permet :
• d’accompagner les PME-ETI dans le recrutement de jeunes talents
• de proposer aux étudiants en alternance ou aux jeunes récemment diplômés d’études supérieures d’accéder à des postes à responsabilités.

Pour qui ?

> Toutes les PME et ETI.
> Le contrat signé avec le « jeune talent » doit remplir les conditions suivantes :
• durée d’un an minimum, signé à partir du 1er janvier 2020
• diplôme à partir de niveau Bac+2
• étudiant en alternance ou diplômé depuis moins de 2 ans (CDD ou CDI)
• le poste doit être responsabilisant et en lien direct avec l’équipe dirigeante de l’entreprise

Sous quelle forme ?

> Une subvention d’un montant de 4 000 € versée par l’État et la Banque des Territoires aux entreprises qui recrutent un VTE en « Territoires d’industrie ». Aide cumulable avec d’autres aides de l’État en faveur de l’emploi des jeunes et de l’apprentissage, et avec des aides de certaines régions
> Avec l’AIDE MOBILI-JEUNE® Action Logement, jusqu’à 1 200 € (sous conditions) versés aux alternants pour les aider à s’installer près des entreprises.

Sous quelles modalités ?

> Pour l’aide aux entreprises, la demande de subvention doit être déposée sur le site mon.bpifrance.fr
 Elle est limitée à une aide maximum par entreprise et versée en une seule fois.
> Pour les alternants, un dossier AIDE MOBILI-JEUNE® sera disponible mi-septembre sur https://www.actionlogement.fr/

Plus d’infos sur le site : https://www.vte-france.fr/

Publiée le Mardi 29 Septembre 2020