Le compost de feuilles : le meilleur des composts !

C’est l’automne et les feuilles se ramassent à la pelle. Ça tombe bien car vous allez pouvoir en profiter pour vous constituer un compost de feuilles. Celui-ci, facile à faire donc, présente plus d’un intérêt pour votre jardin.

Feuilles-mortes detourees 200x150 webLes feuilles mortes pour donner vie à votre potager

Le compost de feuilles est l’allié du sol. Les feuilles mortes sont une aubaine naturelle pour entretenir et maintenir la qualité de votre sol. Le compostage des seules feuilles mortes aboutit à la production d’humus, une matière qui, si elle ne nourrit pas directement le sol (ce n’est pas un engrais), contribue à en améliorer sa structure, notamment en allégeant la terre. Le terreau de feuilles mortes peut donc davantage être considéré comme un amendement de sol.

Le compost de feuilles est simple à faire car il demande peu de travail ! Il suffit d’entasser les feuilles et de les laisser se transformer tranquillement ! Il faut compter un an, soit à l’automne suivant pour qu’il soit prêt et être utilisé notamment dans les  massifs de vivaces ou bien au pied des haies, rosiers, fraisiers, framboisiers…en couverture de sol . Si vous le laissez plus longtemps, celui-ci va s’affiner davantage et pourra être mélangé à une terre tamisée, pour effectuer les semis printaniers des tomates et des légumes, de plantes annuelles, lors des rempotages ou encore pour les boutures. Vous pouvez le mélanger à votre compost mûr (2/3 compost de feuilles, 1/3 de compost).

Le saviez-vous ? Trois centimètres de compost étalés au printemps sur la terre du potager suffisent pour nourrir les cultures et les fortifier face aux maladies.

Quelques règles pour réussir votre compost de feuilles

Attention, toutes les feuilles mortes ne se valent pas ! Si la feuille présente une trace de pourriture ou de maladie quelconque, pas la peine de s’en servir pour le compost. Mieux vaut les déposer en déchetterie (pour rappel, le brûlage est interdit) pour qu’elles soient traitées en compostage industriel qui, grâce aux fortes montées en température, anéantie les maladies. Une fois ramassées, n’hésitez pas à les broyer en utilisant un broyeur de végétaux ou en les passant sous la tondeuse. Une étape qui vous fera gagner du temps en réduisant la masse de végétaux et en la rendant consommable plus rapidement par la faune du sol.
Pour ceux qui ont déjà l’habitude de composter, inutile de vous rappeler que l'équilibre entre éléments humides et secs demeure très important pour assurer une décomposition rapide et optimale, de même qu'une bonne aération et une humidité relative, toutes deux nécessaires à la vie des animaux et micro-organismes présents dans le compost. C’est pourquoi, il est conseillé de ramasser les feuilles après qu’il ait bien plu et que les feuilles soient bien humides.
Pensez ensuite à aérer cet assemblage à la fourche pour le décompacter et apporter de l’oxygène aux bactéries qui participent à a décomposition. Au printemps, retournez le tas…

Comment accélérer mon compost de feuilles ?

C’est simple, d’abord, il faut privilégier de stocker vos feuilles mortes dans un tas entouré d’un grillage type cage à feuilles fabriquée avec du grillage à petites mailles et quelques piquets pour éviter l’éparpillement. C’est beaucoup mieux que de laisser les feuilles en tas épais dans votre jardin. Pour accélérer le processus de décomposition, broyez les feuilles pour faciliter l’action des micro-organismes, placez le tas de feuilles mortes à l’air libre (là où il recevra l’eau de pluie), arrosez-le s’il ne pleut pas suffisamment et enfin, mélangez un peu de compost maison au tas de feuilles afin de l’ensemencer en micro-organismes.
Un produit miracle et naturel pour accélérer encore la décomposition des feuilles mortes ? C’est simple, il s’agit de l’ortie ! Vous ne trouvez pas d’orties fraîches, misez sur le purin d’orties.

Publiée le Mercredi 21 Octobre 2020